Dépil Tech : des épilations vraiment « définitives » ?

Epilation définitive Action collective Dépil Tech

Insatisfait par un forfait de dépilation dite « définitive » ou au caractère illimité ?
Une action collective contre Dépil Tech est lancée.

Alors que vous pensiez vous offrir un forfait de dépilation « définitive » dont les séances sont présentées comme « illimitées », le couperet tombe au bout de la 6e séance : ce sera votre dernière. Du moins comprise dans le forfait que vous avez souscrit… Est-ce légal ?

Retour sur les pratiques de l’enseigne Dépil Tech avec Maître Christopher Cassavetti, avocat au Barreau de Lyon.

 

Portrait de Christopher Cassavetti

Me Christopher Cassavetti, Avocat au Barreau de Lyon

Pourquoi une action contre l’enseigne Dépil Tech ?

L’enseigne Dépil Tech propose des forfaits de dépilation « définitive » avec un caractère prétendument illimité. Cependant, dans les faits, l’enseigne limite le nombre de séances et ne permet pas à tous ses clients d’obtenir « une disparition totale des poils » comme le précise son site internet ! L’action est donc lancée pour tenter d’obtenir, dans un premier temps de manière amiable, une indemnisation pour les plaignants victimes des pratiques de l’enseigne dont le traitement n’a pas été efficace.

Ces pratiques sont donc illégales ?

Cela semble être le cas ; il est effectivement illégal de tromper le consommateur en créant une confusion sur le caractère illimité et définitif du traitement. Car c’est bien ce que propose le site internet de l’enseigne : un traitement qui ne s’arrête qu’après disparition totale des poils.

À côté de cela, se posera, au cas par cas, la question des termes contractuels spécifiques appliqués par chacun des établissements franchisés et susceptibles d’apporter des précisions et/ou limitations à l’offre proposée et de l’éventuelle acceptation de ces termes par le client.

Que souhaitez-vous obtenir avec cette action Dépil Tech ?

Un remboursement du forfait pour les plaignants et, le cas échéant, lorsqu’un préjudice a été subi, des dommages et intérêts.

Que souhaiteriez-vous faire évoluer ?

Les clients souscrivant à un forfait de dépilation définitive payent cher pour obtenir un résultat : une disparition de leurs poils. Le fait que le forfait soit illimité ou permette une dépilation totale est donc une qualité substantielle du service pour le client qui, s’il savait que les séances ne permettaient pas un tel résultat, n’aurait pas contracté, ou aurait contracté à des conditions différentes. Il faudrait que les clients soient bien informés des restrictions et des aléas liés à l’offre avant la souscription du contrat.

Comment procéder si mon épilation auprès de l’enseigne Dépil Tech ne m’a pas apporté satisfaction ?

Vous pouvez contacter V pour Verdict afin d’intégrer l’action collective lancée contre l’enseigne. Afin de valider l’intérêt à agir pour chaque plaignant, il est demandé, a minima, de fournir les éléments suivants :

– une copie d’une pièce d’identité (carte nationale d’identité, passeport ou titre de séjour)

– le contrat conclu avec le centre ;

– tout autre document transmis par le centre ;

– les éventuels échanges écrits intervenus avec le centre et/ou le franchiseur.

D’autres documents sont nécessaires à l’étude des dossiers mais non obligatoires à l’inscription, notamment tout document démontrant le préjudice causé par la mauvaise exécution des prestations réalisées.

Pour faciliter les échanges et garantir leur confidentialité, il est nécessaire de s’inscrire sur la plateforme et d’échanger ensuite exclusivement sur la plateforme V pour Verdict.

(cliquez ici pour savoir comment V pour Verdict garantit la sécurité de vos données)

À combien s’élève l’inscription à l’action ?

Les honoraires de l’avocat correspondant à la phase de mise en demeure sont composés d’une partie fixe et d’une partie variable due en cas d’indemnisation mise en œuvre dans le cadre amiable.

Le montant des honoraires fixes par plaignant est 30 euros HT (36 euros TTC).

Le montant des honoraires complémentaires par plaignant est de 10% HT du montant des sommes versées à chaque plaignant dans le cadre d’un accord amiable.

Ces honoraires concernent la mise en œuvre de la mise en demeure et excluent à ce stade toute procédure judiciaire. Ils incluent :

– l’examen des documents adressés par chaque plaignant ;

– l’envoi d’un courrier de mise en demeure commun à l’ensemble des victimes à chacun des établissements mis en cause ainsi qu’à la société franchiseur ;

– la représentation des plaignants en cas de négociations ;

– la rédaction d’un éventuel protocole transactionnel.

Les frais de la plateforme V pour Verdict s’élèvent à 5% TTC du montant des sommes que l’enseigne viendrait à verser à chaque plaignant dans le cadre d’un accord amiable.

À défaut de négociation et/ou de proposition satisfaisante, il conviendra, dans un second temps, d’envisager la mise en œuvre :

– d’une action devant les juridictions civiles à l’encontre des établissements prestataires, et, le cas échéant,

– d’une action pénale via le dépôt d’une plainte à l’encontre du franchiseur Dépil Tech et des établissements franchisés pour publicité trompeuse et exercice illégale de la médecine.

Des personnes aux faibles ressources peuvent-elles bénéficier de la protection juridique ?

Certaines assurances peuvent couvrir des frais de justice pour des personnes à faibles ressources. Il conviendra pour chaque plaignant de contacter son assurance pour obtenir toutes les informations nécessaires. Après avoir rejoint l’action avec exonération des droits d’entrée, je validerai sa participation à l’action après avoir contacté son assurance.

(cliquez ici pour en savoir plus sur la protection juridique)

Partager cet article :

1 commentaire

  1. Coupe sur juillet 26, 2019 à 6:43

    De toute manière , sauf erreur de ma part, proposer de l’épilation autre qu’a La cire est un acte médical reserve, non autorisé aux esthéticiennes sans contrôle d’un médecin en plus !

    A ce jour, il s’agit en plus d’un exercice illégal de la médecine.
    Ils ont déjà été condamné pour cela d’ailleurs mais continuent.

Laissez un commentaire