Jeannie Mongouachon avocat partenaire

Chez V pour Verdict, nos avocats partenaires sont sur la première ligne de nos actions collectives et partagent nos forts engagements pour l’accès de la justice pour tous. 

Nous travaillons chaque jour avec des avocats experts, apportant chacun leur expertise et compétences au service des actions collectives. 

Ils sont les garants du succès des actions collectives et nous font confiance pour les aider dans la gestion des actions et le rassemblement des justiciables. 

Nous avons donc souhaité dans cette série de présenter et de mettre en avant chaque mois nos avocats partenaires. Comment travaillent-ils ? A quoi ressemble le quotidien d’un avocat ? Quels types d’actions portent-ils ? 

Réponses dans cette interview avec notre avocat partenaire : Maître Jeannie Mongouachon, avocate au Barreau de Lyon.

V pour Verdict (VPV) : Enchanté Maître ! 

Jeannie Mongouachon (JM) : Bonjour, je suis Jeannie Mongouachon, avocat depuis 2008 au Barreau de Lyon. J’exerce en concurrence, distribution, consommation ;  droit de la propriété intellectuelle et droit des données personnelles. J’ai rejoint le groupement Quorum Avocats à Lyon où nous sommes un groupement de plusieurs associés en droit des affaires, droit immobilier, droit social.

VPV : Quelques mots sur les actions collectives ? 

JM : L’intérêt de l’action collective c’est de pouvoir porter plusieurs affaires devant un même tribunal et donc de rassembler les demandes de plusieurs plaignants qui sont dans la même situation. V pour Verdict, effectivement, permet de porter ces actions collectives puisqu’elle permet une gestion efficace des dossiers pour faciliter au quotidien le travail de l’avocat. Dans ce cadre, j’ai porté plusieurs actions collectives avec la plateforme V pour Verdict. Notamment, une action très intéressante qui a permis d’obtenir réparation des préjudices subis par des demandeurs qui avaient été victimes d’une escroquerie organisée, à travers une plateforme type le Boncoin ou autre. Dans ces affaires, un escroc ouvrait un compte bancaire en ligne sous une fausse identité qu’il obtenait donc très rapidement. Avec cet IBAN et ce nouveau compte bancaire, il publiait une annonce de vente d’un bien. La personne qui souhaitait acheter ce bien entrait en contact avec ce vendeur. La personne envoyait l’argent sur le compte bancaire de l’escroc puis celui-ci se volatilisait, évidemment n’envoyait pas le bien et fermait son compte bancaire. 

Donc cette action menée à travers la plateforme V pour Verdict a permis en réalité de rassembler tous les plaignants, qui encore une fois avaient des situations individuelles distinctes, pour pouvoir porter collectivement l’action et donc négocier auprès de la banque concernée le remboursement du montant payé indûment sur la plateforme. 

VPV : Comment travaillez-vous avec V pour Verdict ?

JM : V pour Verdict nous permet à nous avocats de rassembler tous les dossiers sur la plateforme, de vérifier s’ils sont complets, de pouvoir obtenir la signature électronique des conventions d’honoraires également à travers cette plateforme et d’encaisser les honoraires via cette plateforme, ce qui simplifie au quotidien la gestion d’une action collective qui par définition est très chronophage. Par ailleurs, V pour Verdict nous permet également d’avoir des échanges avec les plaignants. Très souvent on organise des visioconférences, des réunions pour pouvoir expliquer l’intérêt de l’action collective qu’on porte et répondre aux questions légitimes des plaignants par rapport à la réparation du préjudice, qu’est ce qu’ils peuvent attendre de l’action. 

VPV : Pourquoi agir collectivement ? 

JM : Donc l’intérêt de l’action collective c’est que cela permet d’inverser le rapport de force puisque par exemple un demandeur qui a subi un préjudice de l’ordre de 50 à 100 euros sera en général dissuadé d’aller obtenir réparation pour les tribunaux car il aura des frais d’avocats importants. Se regrouper sous une forme collective permet d’avoir un poids et de pouvoir bénéficier d’honoraires réduits d’avocat. Le nombre fait la force et c’est évidemment tout l’intérêt de ces actions collectives.

Donc tout l’intérêt de ces actions collectives c’est de pouvoir redonner une vision de justice et d’éthique dans les actions qu’on porte et puis de réparer des dommages commis par certaines entreprises, entreprises qui évidemment ont bien conscience que les particuliers n’iront pas seuls porter l’action devant les tribunaux.

Dans l’aversion du rapport de force qui résulte du nombre important de plaignants permet notamment de pouvoir négocier et donc transiger avec les entreprises qui sont visées par l’action collective puisque les entreprises risqueraient un préjudice de réputation important. Donc elles auront évidemment intérêt à transiger plutôt à ce que l’affaire soit portée publiquement devant les tribunaux.

VPV : Des conseils pour les avocats souhaitant mener des actions collectives ? 

JM : Le conseil à donner aux avocats qui se lancent dans des actions collectives c’est de s’organiser avec rigueur dès le début. C’est-à-dire dès l’origine vérifier que les dossiers sont complets une fois pour toute, s’aider d’outils informatiques type tableur Excel pour récapituler chacun des dossiers, ce qui sera en réalité très utile tout au long de la procédure.

Ce besoin d’organisation me semble primordial pour pouvoir mener des actions collectives sans perdre trop de temps. 

Partager cet article :

2 commentaires

  1. Trichet sur janvier 18, 2021 à 4:43

    Bonne année à toute l’équipe VPV. Je réitère à cette occasion tous mes remerciements à l’ensemble des acteurs pour les actions gagnées. “L’union fait la force” VPV le démontre au quotidien. Bravo!!

    • Laura Croze sur janvier 18, 2021 à 4:44

      Bonjour, tout l’équipe vous souhaite également une bonne nouvelle année et nous vous remercions pour votre soutien et vos encouragements ! 🙂

Laissez un commentaire